Syndrome du colon irritable : qu'est-ce que c'est ?

Ce syndrome se caractérise par trois symptômes principaux. Ces symptômes qui surviennent le plus souvent en alternance sont des douleurs ventrales, une tendance au ballonnement abdominal ou météorisme et des périodes de constipation et de diarrhée.

Les douleurs abdominales prédominent sur le trajet du colon ou dans l’une des deux fosses iliaques. Ces douleurs sont fréquemment soulagées par l’émission de selles ou de gaz. Le syndrome du colon irritable également appelé colopathie fonctionnelle est une maladie bénigne mais chronique due à des troubles moteurs du colon devenu « irritable ». La symptomatologie peut être accentuée par le stress.

Colon irritable : quelles sont les traitements possibles ?

Il s’agit de soulager les spasmes qui sont causes de gêne et de douleurs. La constipation et la diarrhée seront également traités. Le traitement préventif du syndrome du colon irritable repose principalement sur la diététique. A cet effet, prenez soin de manger dans le calme et en prenant votre temps. Prenez le temps de mâcher chacun de vos aliments. Parallèlement, diminuez votre consommation de sucres, de graisses, d’aliments en sauce, frits, trop salés ou encore issus de l’industrie agroalimentaire. Préférez pour vos plats une cuisson à la vapeur ou à l’étouffée voire au four.

Évitez de consommer des boissons gazeuses et buvez de préférence en dehors des repas et en quantité suffisante. Proscrivez l’utilisation du chewing-gum. Afin de lutter contre les gaz, l’usage du charbon végétal vous sera bénéfique, attention cependant à limiter sa consommation lorsque vous êtes dans une période de constipation car il aura tendance à aggraver la problématique.

Pensez également à l’utilisation de l’argile verte particulièrement efficace en cas de diarrhées et de colites. Une bonne hygiène de vie générale vous aidera de même à limiter l’arrivée des crises de colites.