Manger gras (même en excès) peut aider à perdre du ventre

Après toutes les maladies causées par les mauvaises graisses, comme le cholestérol, les problèmes cardiaques, les problèmes de poids, il est tout à fait normal que beaucoup de personnes aient peur de consommer des graisses.

Cependant, il y a une erreur que beaucoup de gens font, et qui consiste à éliminer radicalement toutes les graisses de leur alimentation.

Le faites vous aussi ?

Alors, ce n’est pas une solution, car dans les graisses il subsiste quand même quelques bons nutriments, quelques bons composants qui sont tout à fait bénéfiques pour notre santé, comme les omégas par exemple.

Les bienfaits du gras pour notre santé :

Les omégas contribuent à ce que nous gardions une bonne humeur, un mental fort et en bonne santé, et combattent la fatigue. Ils sont tout simplement indispensables à notre bonne santé et condition physique.

La plupart des personnes se demandant comment perdre du poids ou comment perdre de la graisse au niveau du ventre pensent qu’éliminer les graisses de leur alimentation va leur permettre d’en perdre plus facilement et plus vite !

Ce qui est une énorme erreur évidemment !

Quelles graisses choisir ?

Il a été révélé par les scientifiques que certaines graisses sont bonnes, notamment celles à base d’acides poly insaturés et d’acides mono insaturés, comme des aliments à base de colza, huile d’olive ou de maïs, qui regorgent de ces acides gras. Et qui est donc très bon pour notre santé.

Certaines graisses sont exceptionnellement bonnes pour la santé et permettent même d’éliminer plus les graisses que nous ingérons.

Un exemple classique avec l’huile de coco. Riche en bons nutriments et aux bienfaits complètement extraordinaires.

Qu’il s’agisse de vouloir perdre des cuisses ou du ventre, ou de vouloir appliquer une solution adoucissante pour votre peau, l’huile de noix de coco est une excellente solution.

Seul l’équilibre du corps permet de brûler les graisses:

Lorsqu’une personne est en état de stress, ou lorsqu’elle éprouve un déséquilibre quelconque, il devient très difficile pour elle de perdre quelques graisses au niveau du ventre par exemple.

Les acides gras présents dans notre alimentation sont indispensables au maintien d’un bon équilibre. Et après plusieurs études réalisées, les scientifiques suggèrent un apport calorique en lipides d’environ 30 à 35% de l’apport calorique total. Dans ce total 10% devraient être des acides gras saturés (comme le beurre), le reste seraient donc des acides gras poly et mono insaturés.