3 moyens pour favoriser la perte de graisse

Vous vous êtes déjà sûrement demandé comment certaines personnes peuvent rester minces tout en mangeant beaucoup et comment d’autres peuvent grossir dès qu’elles font le moindre écart.

Et bien ceci s’explique par la génétique. En effet, les personnes minces ont un métabolisme de base élevé qui les aide à dépenser beaucoup plus facilement les calories qu’elles absorbent et qui leur permet d’éviter de stocker des graisses.

Et si nous ne pouvons guère faire grand-chose contre notre génétique, il est néanmoins possible d’influer sur notre métabolisme en utilisant simultanément 3 moyens pour favoriser la perte de graisse :

  • l’activité physique
  • l’alimentation
  • la supplémentation

Pratiquer une activité physique intensive

Si vous êtes « Lafayen » comme moi, vous avez certainement noté que la pratique de la méthode Lafay induit non seulement un développement musculaire mais aussi une perte de gras plus importante qu’en musculation classique, car cette méthode de musculation est basée sur des séries longues et des temps de repos courts.

Des entraînements intermittents comme la méthode Lafay, qui alternent efforts brefs et intenses et temps de repos courts, stressent davantage l’organisme qui sécrète alors de l’adrénaline, une hormone brûleuse de graisse.

Ainsi, la pratique d’une activité physique intense sur une courte période est plus efficace pour perdre du gras qu’une activité d’endurance classique de durée plus longue. De plus, cette perte de gras se poursuit bien après la fin de l’entraînement, lorsque le corps est de nouveau au repos. On surnomme ce phénomène l’ « after burn effect ».

Mais de quel genre d’activité sportive s’agit-il plus précisément ? Et bien tout simplement du HIIT, acronyme anglais pour High Intensity Interval Training (Entraînement Fractionné de Haute Intensité). Ce type d’entraînement consiste à alterner pendant un court laps de temps des efforts intenses et brefs avec de brèves périodes de repos. Le HIIT peut s’adapter à bon nombre d’activités sportives : la course à pied, le vélo, la natation, le rameur, etc.

Attention ! Etant donné que ces séances fatiguent beaucoup l’organisme, il est déconseillé de les pratiquer si on ne possède pas déjà un minimum d’endurance. Il faut être capable d’effectuer une séance d’endurance d’environ 40 à 45 minutes, à un rythme lent voire modéré, avant de songer à intégrer progressivement le HIIT dans son entraînement.

Adapter son alimentation

Pour lire la suite de l’article et savoir comment l’alimentation et l’usage de certains compléments alimentaires, combinés à une activité physique intensive et régulière, peuvent favoriser la perte de graisse, cliquez ici.